C’est l’un des plus célèbres symboles de la guerre froide : trente ans après sa chute, le mur de Berlin continue de passionner. Grâce à des cartes, des historiens et de nombreuses images d’archives, revivez les grands moments de l’histoire du Mur, de ce qui a conduit à sa construction jusqu’aux images inoubliables de la nuit du 9 novembre 1989. Cette nuit-là, lorsque les Berlinois se ruèrent aux points de passage, ils mirent fin à près de trois décennies de divisions de leur ville, entre un Berlin-Ouest sous contrôle occidental et un Berlin-Est sous contrôle soviétique. ___ Abonnez-vous à la chaîne YouTube du Monde dès maintenant : http://www.youtube.com/subscription_center?add_user=LeMonde
[Musique]
le 9 novembre 1989 le mur de berlin qui
tombe c’est une des conséquences de
l’effritement de l’urss mais c’est aussi
en partie la faute de cet homme gunter
schabowski vous ne le connaissez
peut-être pas et pourtant c’est sa
déclaration maladroite en direct à la
télévision qui a poussé les berlinois à
détruire le mur cette nuit là mettant
fin à plusieurs décennies de division de
la capitale allemande
mais pas de chance
open text neck
m
aujourd’hui à berlin le mur a quasiment
disparu
il reste quelques vestiges mais à part
ça son tracé est signalée au sol du coup
c’est un peu compliqué d’imaginer à quoi
ressemblait la vie quand berlin était
coupée en deux avec d’un côté ici berlin
ouest et juste ici de l’autre côté
berlin est alors pour comprendre à quel
point la coupure du mur était importante
il nous faut un peu de contexte
remontons à 1945 c’est la fin de la
seconde guerre mondiale et les
vainqueurs se partagent l’occupation du
territoire allemand
l’urss les etats-unis le royaume-uni et
la france administrent chacun une zone
bref l’allemagne et couper en quatre le
tout dans un contexte qui tourne
rapidement à l’opposition entre le bloc
de l’est et le bloc de l’ouest
c’est la guerre froide on appelle la
guerre froide froide parce qu’elle n’est
jamais devenue chaude c’est à dire
ouverte c’est-à-dire qu’il n’ya jamais
eu d’affrontement militaire directe
entre les états unis et l’urss en tout
se fige parce que chacun possédant
l’armé nucléaire et des arsenaux de plus
en plus grands une crise pourrait
dégénérer en affrontements massifs donc
cela fige un certain nombre de dossiers
comme le problème allemand
il y a donc un problème allemand mais
aussi un problème berlinois tout comme
l’allemagne vers 1 et couper en quatre
et en plus elle se situe au beau milieu
de la zone soviétique ce qui embête
beaucoup ce monsieur joseph staline pour
forcer les occidentaux à partir le chef
de l’ urss coupent les routes et les
voies de chemin de fer qui mène à berlin
ouest
immédiatement les forces de l’ouest
contourner le blocus
en mettant en place un pont aérien un an
plus tard l’urss arrête son blocus
faute de résultats dans la foulée les
occidentaux unissent leur territoire
pour constituer la république fédérale
d’allemagne
dans le même temps du côté soviétique se
forment la république démocratique
allemande
deux états allemands se font à l’heure
face ils deviennent tous deux souverains
en 1955
mais la situation de berlin est
différente
la ville reste un territoire occupé avec
une zone sous contrôle soviétique et
l’autre sous contrôle occidental
ceux qui continuent d’embêter un autre
monsieur nikita khrouchtchev en 1958 le
nouveau leader de l’urss elle lance un
ultimatum aux occidentaux
il leur laisse six mois pour retirer
leurs troupes de berlin-ouest et il veut
signer un traité de paix qui règle
définitivement la question allemande
les occidentaux qui veulent garder leur
ancrage à berlin-ouest refuse de bouger
finalement les six mois passent puis un
an deux ans et personne ne retire ses
troupes
rien ne bouge jusqu’au jour où david
bisbal à béton ni madame voici walter
ulbricht c’est le dirigeant de la rda en
1961 et c’est surtout un monteur en
réalité ça fait des années qu’il milite
auprès de khrouchtchev pour construire
un mur entre berlin est et berlin ouest
car il est confronté à un problème assez
grave
la fuite de sa population on n’a pas des
chiffres exacts mais en estime qu’ il y
à entre 3 million et 3 millions cinq
allemands de l’est qui ont quitté la
république démocratie allemande entre sa
formation et la chute du mur
alors déjà perdre 3 millions de
personnes quand son pays en compte 17
millions ça pose un problème mais en
plus il ne s’agit pas de n’importe quel
type de population on peut parler d’une
limite sur lequel base aussi le
fonctionnement de l’état et donc cette
perte d’une élite donc d’une milice
jeunes notamment était un grand problème
pour le fonctionnement de la rda
elle-même pour éviter cette fuite toutes
les frontières de la rda sont déjà
fermés tout sauf celles qui traversent
perdant construire un mur s’impose donc
comme la meilleure solution tant pour
ulrich que pour khrouchtchev qui ne veut
pas perdre la face
après son ultimatum raté le 13 août 1961
l’ordre est donné berlin ouest et coupé
du monde
du jour au lendemain les familles sont
séparées de nombreux est-allemand ne
peuvent plus se rendre sur leur lieu de
travail et même les enfants doivent
changer d’école bref c’est un énorme
choc pour les trois millions de
berlinois
et pourtant les troupes occidentales
présentes sur place ne bouge pas le mur
de berlin n’est pas construit sur la
ligne exacte du de la frontière en fait
il est construit légèrement en retrait
donc il est construit en zone soviétique
il est hors de question de passer la
frontière pour aller détruire ça serait
une invasion ce serait une attaque
d’autant que finalement le mur un range
aussi les affaires des occidentaux du
point de vue des relations
internationales la construction de mur
de berlin
on souhaite un scandale mais aussi
aurait que ce soit à dire le mur de
berlin en fête permet de clore la crise
ouverte par l’ultimatum puisque
tacitement sa reconnaître les
occidentaux les occidentaux sont
légitimes à berlin ouest
si le mur résout pas mal de problèmes il
provoque aussi une autre montée de
tension entre l’urss et les états unis
ici à checkpoint charlie checkpoint
charlie
c’est l’un des points de passage entre
berlin est et berlin ouest
il est évidemment garder et pour le
traverser il faut présenter ses papiers
et une autorisation
cette règle est vrai pour tous sauf pour
les diplomates des puissances occupantes
temps que leur statut et leurs
nationalités étaient clairement visibles
sur une plaque d’immatriculation par
exemple il pouvait circuler librement
or au cours du mois d’octobre 1961 des
soldats est allemands tente à plusieurs
reprises de contrôler les papiers de
diplomates américains
ceux-ci refusent et ne peuvent donc plus
traverser la frontière pour forcer ce
blocage les américains font escorter
leurs diplomates de plusieurs tanks et
en réponse les soviétiques positionne
eux aussi une trentaine de chars
d’assaut de leur côté la frontière le 27
octobre 1961 des chars soviétiques et
américains se font donc face pendant 16
heures
finalement urss et états unis
parviennent à communiquer pour apaiser
la crise car au fond aucun des deux ne
veut d’une guerre ouverte
les altercations les petits incidents
qui se passent en particulier à
checkpoint charlie sont assez
emblématique de la guerre froide à
savoir les agissements d’un ou deux où
les erreurs d’un ou deux individus qui
pour une raison ou une autre se retrouve
coincé en panne d’essence ou à faire de
la provocation se retrouvent par ce jeu
mécanique d’échelle à devenir en fait un
risque moyen
[Musique]
bon tout ça c’est la diplomatie mais on
peut aussi se demander quelles étaient
les conséquences réelles sur la vie des
berlinois et bien quand berlin a été
coupée en deux lemieux ressemblait
vraiment à une enceinte de prison
[Musique]
à ceci près qu’à partir de 1975 avec la
construction de la dernière génération
du mur il ne s’agit plus d’un mur mais
de deux murs pour passer de la rda à la
rfa il fallait d’abord franchir ce
premier mur traverser le no man’s land
est enfin passé ce second mur tout ça
sous le regard des gardes qui avaient
ordre de tirer à vue du haut des
miradors
bref quasiment mission impossible
et malgré ça dès le premier jour des
habitants de berlin est on tenté de
traverser au péril de leur vie
absolument tous les moyens étaient bons
pour passer à l’ouest se cacher dans des
voitures dans des trains creuser des
tunnels et aller à la nage sur voler en
ulm ou même en montgolfière si certaines
de ces évasions spectaculaires ont
réussi bon nombre de personnes sont
mortes en tentant de traverser le mur
et bon nombre d’autres encore ont été
emprisonnés par la stasi la police
politique du régime
alors qu’est-ce qui pouvait pousser les
habitants de rda à prendre autant de
risques pour fuir eh bien d’abord comme
tous les habitants du bloc communiste
les habitants de la rda était
étroitement surveillé et la vie de ceux
qui étaient considérés comme hostiles au
régime étaient compliquées on pouvait
leur interdire de poursuivre leurs
études et il leur attribue un travail
d’office il faut ajouter à ça qu’il n’y
avait pas réellement d’élections libres
en rda par contre il y avait un décalage
économique très important avec la rfa
d’un côté vous avez la république
fédérale d’allemagne qui est le pays qui
se reconstruit le plus facilement et
plus rapidement dans toute l’europe
après la deuxième guerre mondiale
suite au soutien américain et vous avez
de l’autre côté donc une allemagne de
l’est qui donc peine à tenir le rythme
c’est une question à la fois de décalage
réel mais aussi une question de
perception renforcer aussi par une
certaine propagande américaine
bref plus le temps passe et plus
l’économie du bloc de l’est se porte mal
au point qu’au milieu des années 80
michail gorbatchev décidé de réformer la
politique de l’urss
avec la désidéologisation qu’apporte
gorbatchev va aussi l’idée que les pays
d’europe de l’est sont invités à rester
dans le système qu’on a construit
ensemble à continuer à partager les
valeurs qu’on a autour du communisme
différentes valeurs associées mais ça ne
veut pas dire que l’urss en cas de crise
interne interviendra par les armes pour
maintenir le communisme au pouvoir et ça
libère beaucoup de force d’opposition ou
de parole sur la possibilité de le
transformer les états d’europe de l’est
et les conséquences de ce changement de
politique sont radicales en septembre
1989 la hongrie est le premier pays du
bloc communiste à ouvrir ses frontières
quelques mois plus tard la
tchécoslovaquie fait de même le rideau
de fer se fissure des allemands de l’est
fuient en masse par ces deux pays
[Musique]
et au même moment des manifestations qui
regroupe des millions d’allemands
s’organise en rda
devant l’ampleur de la contestation
les démissions s’enchaînent en rda le 8
novembre 1989
c’est le conseil des ministres et dès le
lendemain le bureau politique du parti
communiste
bref le système politique de la rda
vacille et c’est à ce moment là que le
monsieur dont on parlait en début de
vidéo intervient pour calmer les
manifestants
gunter schabowski doit annoncer
l’ouverture des frontières de la rda
cette annonce est déjà historique pour
la première fois les allemands de l’est
ont le droit de quitter leur pays
librement
mais là où schabowski va réellement
commettre une gaffe c’est en répondant à
cette question
patrick norman g sasso fond le problème
c’est que mis à part quelques membres du
gouvernement
personne n’est au courant de cette
réforme et surtout pas les gardiens du
mur il n’empêche que les berlinois
informé par la télévision prennent
schabowski au mot et se ruent aux points
de passage les soldats résiste un temps
mais en l’absence d’ordre
les barrières finissent par s’ouvrir
le mur de berlin est tombé
[Musique]